Les préservatifs, nocifs pour la santé ?

Bon, déjà et avant toute chose, un petit rappel qui ne fait jamais de mal : le préservatif est le seul moyen de contraception qui protège contre les IST, infections sexuellement transmissibles !

La contraception fait évidemment partie des thématiques liées au non désir de parentalité, et je voulais vous partager une question (et ses réponses!) que je me suis posée récemment.


Que contiennent les préservatifs ?


Et là, surprise surprise, et bien ... il n'y a aucune liste d'ingrédients sur les boîtes des grandes marques que nous connaissons tous.tes ! Quand on veut tenter d'en savoir plus en allant sur les sites de ces mêmes marques, on se rend vite compte que la transparence n'est pas au rendez-vous. A part la mention "A base de latex", impossible d'en savoir plus sur les ingrédients utilisés pour fabriquer les préservatifs.

Le journal Le lanceur a tenté de se procurer la liste des composants des préservatifs, mais sans succès. Ils expliquent d'ailleurs que les marques n'ont aucune obligation concernant la communication sur ce sujet, et qu'il est impossible d'obtenir la composition exacte.


Des préservatifs nocifs ?


L'association Génération Cobaye a quant à elle indiqué avoir travaillé avec un comité scientifique et découvert la présence de nonylphénol et de parabènes. Le premier est un composé organique biodégradable mais toxique et bioaccumulable (il s'accumule dans l'organisme) et la commission européenne a indiqué qu'il provoquerait stérilité chez les personnes qui sont en contact avec cette substance. C'est notamment le cas des travailleurs textile au Bangladesh qui sont en contact récurrent avec le textile, qui contient du nonylphénol. Mais ce n'est pas tout : on peut lire dans un rapport de l'ANSES que des médecins ont exposé des souris à ce composé et observé une augmentation significative des cancers du sein. Quant aux parabènes, il s'agit ni plus ni moins de perturbateurs endocriniens : plusieurs études ont rapporté des risques d'infertilité, mais aussi d'obésité chez les enfants dont la mère est en contact avec ces composés*.


On fait quoi alors, on s'abstient de faire l'amour ?


Fort heureusement, on a pas besoin de pratiquer l'abstinence ! Aujourd'hui, il existe des alternatives aux marques les plus connues et les moins transparentes, qui décident elles de ne pas nous mentir (ou nous cacher la vérité, comme vous préférez) en proposant des capotes plus saines !

C'est le cas de la marque Green Condom Club, que j'ai récemment découverte. Gabrielle, sa fondatrice, a décidé de créer cette marque suisse pour pallier au problème de transparence dont je viens de parler. La liste des composants complète se trouve donc sur la boîte !

La marque Green Condom Club est également certifiée végane (et oui, les capotes classiques contiennent de la caséine, une protéine de lait!), sans parabènes et sans gluten. Ils sont également lubrifiés pour un maximum de confort.

En plus, la marque propose un système d'abonnement, pour recevoir chaque mois à domicile 5, 10 ou 15 préservatifs par mois ! Un système hyper ingénieux, pour ne jamais manquer de capote :).


Il me tenait vraiment à coeur de vous présenter ce genre d'initiatives qui décidé de jouer la carte de la transparence : plus on soutiendra ces marques, plus les lois changeront et plus les entreprises joueront la carte de la clarté avec nous. Alors, si on peut baiser en faisant attention à notre santé, j'ai envie de dire let's go non ?



* https://www.cancer-environnement.fr/420-parabenes.ce.aspx



Une idée, suggestion, envie, critique ?

C'est à toi :

© 2020 - Bettina Zourli

  • Facebook
  • Instagram
  • Spotify