Les méthodes de contraception naturelles

La semaine dernière, je vous présentais l'application Moonly,qui permet de pratiquer une méthode de contraception naturelle, à savoir, la symptothermie !

Je vous mets d'ores et déjà le lien du replay du live avec Sandrine, la co-fondatrice, qui répond à énormément de questions sur le sujet de la contraception naturelle.


Suite à ce live et le post lié, j'ai reçu pas mal de messages disant que la symptothermie n'est absolument pas fiable, que le chiffre de 98% de fiabilité est erroné parce que les personnes connaissent quelqu'un ayant eu recours à cette contraception est tombée enceinte (parfois plusieurs fois). J'aimerais donc faire un petit point, déjà sur la symptothermie, mais aussi toutes les contraceptions naturelles existantes car beaucoup de personnes confondent cette méthode, fiable, et d'autres méthodes d'observation du cycle.

Premièrement, la symptothermie est bel et bien fiable à 98% selon l'OMS. Cette méthode se base sur plusieurs éléments : prise de température quotidienne, observation de la glaire cervicale, et de manière optionnelle, observation du col de l'utérus, ressenti interne, et de conditions physiques générales (mal de seins, mal au ventre, etc ...).

Concernant les études, elles sont réalisées de manière scientifiques sur des longues périodes et avec beaucoup de personnes (40 000 cyclés analysés pour sortir ce chiffre de fiabilité).


Au-delà de cette méthode, qui est la méthode naturelle la plus fiable selon, là encore, les résultats de l'OMS (que vous pouvez retrouver ici), il y a d'autres méthodes dites naturelles et/ou d'observation :


  • La méthode Ogino, (aussi appelée méthode du calendrier méthode des jours fixes, ou MJF) qui consiste à s'abstenir d'avoir des rapports sexuels pénétratifs non protégés pendant les 5 à 7 jours les plus féconds du mois pour la personne qui a un utérus. Son taux d'efficacité est de 88% car elle se base sur une fécondité théorique. Voici les explications détaillées de l'Institut pour la santé reproductive :

"L’Institut a formulé un modèle informatique, avec des données de l’Organisation mondiale de la Santé, et a déterminé que les femmes qui ont généralement des cycles menstruels de 26 à 32 jours sont les plus probables d’être fécondes – et susceptibles de tomber enceintes - du 8e au 19e jour de leur cycle. La probabilité de tomber enceinte lors des autres jours du cycle est très faible. Aussi, la MJF retient une période de jours donnés lors de chaque cycle menstruel pendant laquelle une femme peut tomber enceinte si elle a des rapports sexuels non protégés. Si une femme ne veut pas tomber enceinte, elle et son partenaire doivent éviter les rapports sexuels non protégés du 8e au 19e jour de son cycle."

  • La méthode "des deux jours" ou méthodes Billings, quant à elle, consiste à observer uniquement sa glaire cervicale. En effet, quand la période ovulatoire arrive, la glaire cervicale se fluidifie, elle est transparente et elle ressemble un peu à du blanc d'oeuf cru. Cependant, si ce signal du corps est assez simple à observer, il n'est pas 100% fiable seul. D'ailleurs, le nombre de grossesses pour 100 femmes utilisant cette méthode est de 14, le taux d'efficacité est donc de 86%.

  • La méthode des températures repose sur l'observation unique de la température, qui a tendance à augmenter de 0,5 degrés au moment de la contraception.

  • La méthode du retrait, qui consiste donc à se retirer du vagin avant l'éjaculation pour éviter que le sperme puisse aller féconder un ovule, est très peu efficace face aux autres méthodes (80%) (ce n'est d'ailleurs pas vraiment comptabilisé comme une contraception en réalité!).


Si les méthodes Ogino, Billings et la symptothermie, sont toutes incluses dans les méthodes naturelles, elles ne prennent toutefois pas en compte les mêmes éléments. La symptothermie est une méthode à indices combinés, ce qui permet un double contrôle comme je l'ai dit plus haut, alors que les autres ne prennent en compte que la température, ou que la glaire cervicale, ou qu'un calcul théorique.


Si vous recherchez des informations sur le sujet, vous entendrez aussi peut-être parler de Sensiplan, de Cyclamen, de Rötzer, de Symptotherm, Marquette ou encore d'Eden Fertilité.

Tous ces noms font référence à des méthodes de symptothermie, il s'agit simplement d'organismes ou de fondations (certifiés ou non) différents, qui proposent d'ailleurs généralement des formations avec des professionnel.les.


En gros, Sensiplan, Cyclamen, Symptothem et Serena (qui existe au Québec seulement) se basent sur : la température, la glaire cervicale, le ressenti interne et l'observation/le toucher du col de l'utérus.

Elles sont donc également les méthodes les plus fiables, car les plus complètes, donc ce sont celles que je vous recommande si vous souhaitez vous lancer !


Enfin, je vous rappelle que Moonly a mis en place un guide gratuit que vous pouvez télécharger gratuitement en vous rendant sur cette page (c'est tout en bas!).


Merci à Sandrine de Moonly pour la relecture :)