7 livres qui ont façonné ma pensée féministe

La production littéraire féministe est pléthorique. Et je m'en réjouis chaque jour. Cependant, il peut parfois être difficile de choisir les ouvrages qui permettent d'aiguiser notre esprit critique, surtout quand on veut s'introduire à la pensée féministe. Voici donc 5 livres qui ont façonné ma pensée féministe. 5 livres variés qui m'aident au quotidien grâce à des sources précises et variées sur le patriarcat et les stéréotypes de genre.


  • Alice Coffin, Le génie lesbien

L'essai de la journaliste et militante lesbienne Alice Coffin est une ode à la subjectivité. Grâce à sa spécialité de journaliste média, elle nous offre une vision complète de l'omniprésence masculine qui n'arrive pas à penser sa place autrement que dans la neutralité et l'objectivité.

"Être lesbienne fait de moi une meilleure journaliste" dit-elle.

L'ouvrage, qui se lit facilement, est un récit à la première personne qui mêle théorie féministe et vécu personnel, et qui nous permet grâce à cela de comprendre que les deux ne sont pas incompatibles et que l'expertise se nourrit au contraire des vécus singuliers.

Sa conclusion : il est temps d'en finir avec la neutralité journalistique française, qui appauvrit l'actualité. Parce que l'objectivité journalistique n'existe de toute façon pas, il faut mettre fin à ce mythe qui ne fait que continuer à justifier la mainmise masculine dans le domaine.


  • Silvia Federici, Une guerre mondiale contre les femmes

Théoricienne italienne marxiste, Federici écrit sur les origines de la domination masculine, et explique dans cet été les imbrications entre patriarcat et naissance du capitalisme, notamment avec la privatisation des terres en Angleterre au Moyen-Age (mouvement des enclosures). Selon l'autrice c'est ce mouvement qui a participé à la fameuse chasse aux sorcières qui a eu cours en Europe du 14 au 17ème siècle.



  • Susan Faludi, Backlash

Cet essai qui a reçu le prix Pulitzer, un des prix les plus prestigieux en journalisme, est d'une densité rare. En plus de 500 pages, Faludi expose comment les hommes et les anti-féministes ont, pendant la décennie 1980' aux USA tout mis en oeuvre pour prouver l'égalité entre femmes et hommes, et ainsi stopper toutes les avancées et combats (en entreprise, dans les études, les recherches pour la contraception, l'avortement, etc …). Mais aussi comment les médias ont inventé une crise des femmes dont le féminisme serait la cause.

Cette entreprise de discrédit des luttes féministes est à l'origine du nom de l'essai, backlash, qui signifie "retour de bâton".

Selon Faludi, chaque période de combats féministes connaît sa période de backlash, menée par une société toute entière, profondément misogyne.



  • Valérie Rey Robert, Une culture du viol à la française

Cet ouvrage expose à merveille ce qu'est la culture du viol et pourquoi la France comporte des spécificités. Il met en lumière la manière dont la France peine à criminaliser les violences sexuelles à cause de l’omniprésence d’une culture du viol au sein de la société, qui rassemble tous les stéréotypes et idées reçues sur le viol. En effet, gouvernement, société civile, médias minimisent les réalités des violences sexuelles en France, pays qui recense pourtant 500 000 agressions sexuelles chaque année. Grâce à la galanterie ou, les pulsions masculines, on le système déculpabilise les violeurs et accable les victimes. Ce livre permet, à l’aide de nombreuses études, de replacer les choses en contexte, et donne des pistes pour effacer cette culture du viol à la française.


« Soit on pense que le fait que 98% des violeurs soient des hommes est un hasard, soit on se dit que la virilité, c’est-à-dire la façon dont un mâle devient un homme, pose un sérieux problème. »


  • Malika Hamidi, Un féminisme musulman, et pourquoi pas

Tout au long de l’ouvrage, Malika Hamidi va tenter de répondre à deux questions (entre autres): l’Islam est-il la cause de l’arriération de la société musulmane vis-à-vis des femmes? La religion est-elle un obstacle à l’émancipation des femmes ?

L’autrice va également nous faire un état des lieux du féminisme islamique, qui existe depuis plusieurs décennies, en nous présentant les figures de proue de ce mouvement mais aussi les méthodologies utilisées. Le but étant également de mettre en lumière celles qui luttent et les divers courants de pensée du féminisme musulman.


  • Virginie Despentes, King Kong Théorie

Un incontournable pour beaucoup, une délivrance en tout cas. Cet essai incisif revient sur le viol, le porno et la prostitution, en tant qu'expériences individuelles mais aussi communes. Par cet essai qui est désormais un manifeste féministe, Despentes nous parle de la société fondamentalement patriarcale et de la violence masculine qui s'exerce encore et toujours à l'encontre des femmes.


  • Olivia Gazalé, Le mythe de la virilité

Pour lutter contre le sexisme, il faut comprendre les rapports de pouvoir entre les hommes et les femmes. La virilité fait partie des éléments majeurs qui ont permis et permettent encore aujourd'hui aux hommes de croire en leur supériorité par rapport aux femmes.

L'objectif de l'ouvrage de Gazalé est donc de retracer les origines culturelles, politiques, sociales et mythologiques de la « virilité », afin de comprendre comment la virilité est aujourd'hui encore, un système qui sert de base au patriarcat. L'essai est dense mais très clair et très bien sourcé !